Et si nous faisions connaissance ?

Bonjour, je suis Yoann Begue et je suis ravie de votre visite sur mon site internet.

J’ai connu le Walkman K7, la télévision sans télécommande, la cagoule toute moche qui gratte, bricoler des mobylettes, Friends, Dragon Ball, X-Files, les graphismes de folie de la NES, la GameBoy, échanger des Pokémon avec de vrais amis, jouer aux billes dans la cour de récré, la petite brique de lait avec le carré de chocolat dans du pain pour le goûter, j’ai eu un Nokia 3310, les gens qui fumait partout, le Franc et j’ai même survécus au bug de l’an 2000. Bref j’ai bientôt 40 ans.

Née dans les Yvelines à Mantes-la-Jolie, j’ai vécu ma petite enfance dans l’Isère, le village de Villette d’Anthon où j’allais chercher mon lait à la ferme, mon adolescence s’est passée dans les banlieues de Paris et dans mon univers de Geek à réparer des ordinateurs et programmer des sites internet, j’ai vécu une petite année sur la merveilleuse île de la Réunion dont mes parents sont originaires et me voici maintenant dans le sud de la France. Bref j’ai voyagé un peu partout dans notre beau pays.

La photo est arrivée tout à fait par hasard dans ma vie. À la base je suis technico-commercial en informatique, créateur de site internet et miroitier (je suis tombé dans ce métier par hasard aussi quand je suis arrivé dans le sud et j’ai une maitrise de 10 ans d’expérience. C’est à la rencontre de ma femme Stéphanie que je me suis vraiment intéressé à la photographie. Au fur est à mesure des rencontres et de ma pratique, j’avais le sentiment d’avoir trouvé ma voie. Ma femme a eu confiance en moi et m’a poussée à devenir photographe professionnel. Et depuis 2014, ça cartonne !

Le plus drôle dans tout ça c’est que je suis daltonien. Rassurez-vous je ne voie pas le monde avec des couleurs psycadelique, mais j’en est fait une force et mon regard ne se laisse pas perturber par les couleurs, mais par des choses plus importantes.

Je suis Yoann Begue, photographe de mariage pour vous servir.

Quelques questions que vous pourriez vous poser

Avec quel matériel travailles-tu ?

Dans un premier temps ce n’est pas le matériel qui fait des photos, c’est le photographe avec son expérience et sa sensibilité, mais un matériel adapté facilite la prise de vue. Deuxièmement la sécurité, matériel en double, batterie et carte mémoire en abondance avec une copie automatique des photos sur 2 cartes différentes. Je travaille actuellement avec Fujifilm X-T3, X-H1, X-T2 et toute une panoplie d’objectif de qualité, j’adore ce matériel discret, vivant et qui colle parfaitement à mon style. Les images sont organiques et les couleurs sont superbes. J’utilise encore mon Nikon D810 pour sa résolution de folie. Mon côté Geek me fait changer régulièrement de matériel afin d’être à la pointe technologique mais surtout du matériel neuf pour assurer une ou deux saisons sans problème technique. Mais mon principal matériel serait mon oeil et la lumière.

Tu vis que de la photo ?

Oui depuis que je me suis lancé corps et âme dans ma passion de la photographie. Ce n’est pas un second métier pour « arrondir mes fins de mois ». Il me serait impossible de le faire, car je n’ai pas assez de temps pour autres choses et je préfère faire les choses correctement en donnant le meilleur de moi-même à 100%.

Est-ce que tu te déplaces ?

J’aime beaucoup ma région de l’Hérault, mais il m’arrive d’aller au-delà. Je peux me déplacer dans toute la France mais pas à l’étranger. J’attache beaucoup d’importance à rester proche de ma femme et ma fille.

Nous avons choisi une de tes formules, mais qu’est-ce qui justifie le tarif ?

Une journée de reportage complet d’un mariage peu durée presque 15 heures de prise de vue. Il faut aussi ajouter le temps de déplacement, 2 ou 3 jours pour trier des milliers d’images. Encore plus de temps pour réaliser un post-traitement de qualité sur des centaines d’images, image par image. La préparation des différents supports (Coffret USB, galerie WEB, livre photo…) et le coût des supports eux-mêmes. Il y a aussi le temps de tous nos différents échanges, devis, rdv, conseil. Sans oublier l’amortissement de plusieurs milliers d’euros de matériel photographique, les charges sociales et les disques durs pour sauvegarder vos photographies le plus longtemps possible. Je dis souvent, pourquoi choisissez-vous d’aller manger à un restaurant 4 étoiles ou un fast food ? L’expérience, la qualité, le service. Vous investissez aussi dans la qualité de mon regard pour vos souvenirs, car mes photographies seront le seul témoin de cette merveilleuse journée.

Combien de photo livres-tu ?

Une question très difficile à dire sur un événement qui n’a pas encore eu lieu. Le nombre de photos augmente proportionnellement avec le temps de prise de vue, les émotions et toutes les petites choses qui peuvent se passer durant la journée du mariage. Mais je ne suis jamais descendu en dessous de 500 photos. Mon but est de vous livrer un maximum de belles images qui racontent l’histoire de votre mariage mais pas de vous submergé de milliers de photos inutiles. C’est pour ça que je passe beaucoup de temps à trier les images.

Pourquoi Studio Graou ?

Une excellente question. Studio Graou est avant tout un studio plein air, je peux travailler autant avec la lumière naturelle qu’avec mes flashs studio en extérieur. Pour moi impossible de rester cloisonné entre 4 murs, la région est trop belle. Et Graou, c’est un petit mot entre ma femme et moi pour nous dire je t’aime. Et comme c’est grâce à Stéphanie que Studio Graou existe, on peut traduire Studio Je t’Aime <3

En savoir plus sur mon approche du mariage
QUESTION / RÉSERVATION